Nanochimie

Introduction

La vision du Nano par les chimistes

Située à l’échelle moléculaire voire atomique, la chimie est par définition une science nano. A l’image de M. Jourdain, les chimistes faisaient donc systématiquement du nano sans le savoir ?

La nanochimie repose sur la maîtrise et la compréhension de la réactivité de la matière à des échelles sub-microniques. Elle s’appuie notamment sur une démarche bottom-up pour élaborer de nouvelles structures hierarchisées, organisées et texturées à différentes échelles. Ainsi, la chimie, au cours de ces dernières  décennies, a en partie quitté le domaine de l’exploration pour devenir une science de création.

Les grands défis de la nanochimie :

  • Imaginer, concevoir et fonctionnaliser des nano-objets aux propriétés physico-chimiques spécifiques.
  • Réaliser l’auto-assemblage et l’auto-organisation de nouvelles molécules.
  • Explorer de nouvelles voies de synthèse dont certaines s’inspirent de méthodes observées dans le monde du vivant (biomimétisme).

Elle intervient dans différents domaines d’applications

La nanochimie dans le C'Nano PACA

Prédiction de la réactivité et des propriétés par la modélisation et la simulation

La nanochimie constitue naturellement le domaine d'étude de la simulation et de la modélisation. De l'angström à quelques dizaine de nanomètre, les méthodes de la chimie quantique et de la simulation numérique permettent de comprendre et d'expliquer à l'échelle microscopique les propriétés des nanomatériaux (lire la suite)…

 

Réactivité aux interfaces

Nanostructuration des surfaces

Les voies électrochimiques constituent des approches novatrices pour fabriquer et caractériser des nanomatériaux (lire la suite).